« Les parties civiles ont menti dans ce dossier » (Me Moussa Sarr)

Les plaidoiries se poursuivent dans le procès du journaliste chroniqueur judiciaire à Walfadrji qui s’est ouvert ce lundi 31 mai 2021.

En effet, Me Moussa Sarr a fait savoir au tribunal des flagrants délits de Dakar que les parties civiles ont menti dans ce dossier.  » Ils ont essayé de maquiller l’affaire pour faire croire que cette affaire est une affaire pénale », a relevé Me Moussa Sarr qui précise qu’il n’y a rien qui puisse imposer des faits d’escroquerie.

Selon la robe noire, cette affaire est une affaire simple (civile) parce qu’il s’agit d’un prêt. 

SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire