INCINÉRATION DE 16 TONNES DE PRODUITS PROHIBÉS DONT DES FAUX MÉDICAMENTS

À Louga, seize tonnes de produits prohibés ou impropres à la consommation ont été incinérées ce lundi, 31 mai. Il s’agit notamment d’aliments de bétail, de denrées alimentaires et de médicaments frauduleux et périmés. Leur valeur financière est estimée à 18 millions 833 mille F CFA.

Le représentant du syndicat des pharmaciens de la région, Mohamed Dia, a plaidé pour la sensibilisation, arguant que “les médicaments de la rue tuent.” Poursuivant, il ajoute : “le Pharmacien est le seul spécialiste du médicament. C’est dangereux. Donc, aujourd’hui, notre rôle, c’est d’essayer de sensibiliser les populations pour qu’elles puissent se rapprocher des pharmacies. Le syndicat s’est engagé à lutter contre les faux médicaments”.

Les produits saisis dans les marchés hebdomadaires, le Gouverneur de région, El Hadji Bouya Amar, a insisté sur le contrôle de ces lieux qui constituent la plaque tournante du trafic des faux médicaments.

“Il va falloir au niveau régional qu’on mutualise nos forces pour lutter contre les faux médicaments et les produits périmés. Il va falloir qu’on puisse gérer les points d’entrer, réglementer aussi le commerce informel au niveau des zones rurales. L’essentiel du commerce se fait dans les loumas. Il va falloir quand même mettre sur leur contrôle”, a-t-il dit.

Pour ce faire, le chef de l’exécutif régional a insisté sur le renforcement des moyens logistiques et humains du service régional du commerce.

SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire