RDC : Félix Tshisekedi déjà en campagne pour la présidentielle de 2023

Cinq mois après la rupture de la coalition avec Joseph Kabila, le président congolais dispose d’un nouveau gouvernement. Objectif : rattraper le temps perdu pendant les deux années de laborieuse collaboration avec son prédécesseur et, déjà, se préparer à remettre en jeu son mandat, en 2023.

Félix Tshisekedi a-t-il, l’espace d’un instant, cru que l’édifice pourrait s’effondrer aussi rapidement qu’il avait été érigé ? Mi-avril, au lendemain de la nomination du gouvernement, l’Union sacrée – la méga coalition qu’il a mise sur pied quatre mois plus tôt – compte ses déçus. Après plusieurs semaines d’intenses négociations, 56 ministres ont été retenus dans l’équipe de Sama Lukonde Kyenge. Comme attendu, les recalés, dont certains avaient déjà préparé leur discours de remerciement, sont nombreux. La fronde s’organise. Un réaménagement de l’équipe gouvernementale est exigé par une clique de « révolutionnaires », majoritairement issus du Front commun pour le Congo (FCC), s’estimant lésés dans le partage, au vu du rôle crucial qu’ils ont joué dans le renversement de la majorité.

SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire