Revue Presse : Investitures et élections locales en première ligne

Les investitures des candidats aux élections municipales et départementales du 23 janvier 2022 font partie des sujets les plus commentés dans l’édition des quotidiens pour ce mardi.

 

‘’Refus d’application de l’arrêt de la Cour de justice de la CEDEAO : le Sénégal risque gros’’, écrit WalfQuotidien.

 

Un arrêt de cette juridiction internationale fait obligation au Sénégal de lever les obstacles à la libre participation aux élections, rappelle le journal.

 

Le parrainage des candidats, une innovation de la loi électorale sénégalaise, est jugée discriminatoire par la Cour de justice de la CEDEAO.

 

Cette dernière estime que c’est un moyen utilisé par la majorité présidentielle pour empêcher les candidatures de plusieurs adversaires politiques de premier plan, comme lors de l’élection présidentielle de 2019.

 

L’avocat Abdoulaye Tine, qui a porté plainte contre l’Etat du Sénégal auprès de la juridiction ouest-africaine, ‘’estime que la non-application de l’arrêt [de la CEDEAO] peut entraîner des sanctions (…) qui peuvent aller jusqu’à la fermeture des frontières terrestres’’ du Sénégal, selon WalfQuotidien.

 

‘’Le Sénégal s’expose à de graves sanctions’’, avertit Tribune, citant Me Tine. Ce dernier dément ceux qui affirment que la Cour de justice de la CEDEAO n’est pas habilitée à ordonner la fermeture des frontières d’un pays membre.

 

Sud Quotidien annonce des ‘’investitures musclées’’ au sein de la majorité présidentielle. Les arbitrages que fera Macky Sall pour la désignation des têtes de liste de Benno Bokk Yaakaar ‘’feront (…) des frustrés’’, notamment à Dakar entre l’ancien ministre Amadou Ba et l’actuel ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, à Kaffrine (centre) entre le député Abdoulaye Wilane et le ministre chargé de l’Urbanisme, Abdoulaye Sow.

 

A Saint-Louis (nord) également, entre l’ancien ministre Mary Teuw Niane et le ministre chargé des Transports terrestres, Mansour Faye, comme à Podor (nord) entre la ministre des Affaires étrangères, Aïssata Tall Sall, et l’homme d’affaires Mamadou Racine Sy.

 

La dernière évasion du célèbre prisonnier Baye Modou Fall dit Boy Djiné préoccupe les quotidiens. Par ses nombreuses évasions, il a réussi à ‘’installer le malaise et le désordre dans l’administration pénitentiaire’’, écrit Le Quotidien.

 

Vox Populi parle d’une ‘’évasion rocambolesque’’ et affirme que le jeune homme échappé d’une prison dakaroise depuis quelques jours ‘’disculpe l’administration pénitentiaire’’. Le prisonnier évadé s’est entretenu avec la chaîne privée iTV, selon le même journal.

 

Les quotidiens pleurent la mort de trois agents du site d’information Leral.net.

 

‘’Leral décimé, la presse endeuillée’’, écrit L’As à la suite de l’accident de la route qui a coûté la vie à un journaliste, à un agent technique et à un chauffeur du site d’information. Ils couvraient une visite du président de la République à Kédougou (sud-est).

 

L’Observateur fait remarquer que l’accident ‘’a plongé tout le groupe de presse [Leral] dans une consternation sans nom’’.

 

EnQuête annonce un alourdissement du bilan de l’accident, avec la mort d’une quatrième personne ayant succombé à ses blessures après une collision de la voiture de reportage de Leral.net avec un camion.

 

‘’Nous allons continuer le combat jusqu’à tomber comme vous sur le champ d’honneur (…) Repos éternel à ces braves historiens du quotidien…’’ écrit Le Témoin Quotidien dans un hommage rendu aux employés du site d’information.

 

Le Soleil s’est livré à un exercice de clarification, concernant une chaloupe présentée comme la propriété privée du président de la République.

 

Le véhicule de transport maritime baptisé ‘’Le Fatick’’, du nom de la ville d’origine du chef de l’Etat, a été ‘’acheté en juillet 2017 à 5,85 milliards de francs CFA’’, affirme le même journal.

‘’Il remplace ‘La Signare’, vieille de plus de quarante ans, pour la traversée Dakar-Gorée’’, affirme Le Soleil, selon lequel le fait de considérer la chaloupe comme une propriété privée de Macky Sall relève de la ‘’diffusion de fausses nouvelles’’.

SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire