Le mouvement « MSD » pour éconduire Moussa Sy de la municipalité.

Une partie des jeunes et hommes politiques des Parcelles Assainies n’en peuvent plus des agissements de l’édile de leur localité, Moussa Sy. En effet, ce groupe d’hommes ne comprend pas pourquoi la commune des Parcelles Assainies, malgré sa longévité tarde à se développer. 

 

Connu pour son riche potentiel en terme de population, plus de 300.000 habitants, ainsi que l’énorme potentiel fiscal riche en ressources exploitables avec la présence de quatre marchés (Dior, église, police et unité 11), ne dispose « ni salle de spectacle, ni de bibliothèque municipale, ni de laboratoire scientifique, ni d’auditorium, ni de stade municipal opérationnel », s’est étonné leur porte-parole et membre du mouvement du  MSD, El Hadji Mbaye Niang. Aussi, il réclame le départ du Maire Moussa Sy. 

 

Par ailleurs, force est d’alerter pour Seydi Taïba Ba, conseiller municipal à la commune des Parcelles Assainies, et sa bande, que leur localité disposant d’une façade maritime, a particulièrement un important taux de chômage, un problème récurrent d’assainissement, notamment avec l’évacuation des eaux usées et pluviales ainsi qu’un problème d’accès permanent à l’eau propre à la consommation. 

 

Ces maux dont souffre leur cité est principalement engendré par un manque total, « de politique locale attractive des PME et grandes entreprises, de promotion et d’appui à l’entreprenariat et d’encadrement des jeunes et des femmes, malgré notre position géographique préférentielle favorable à l’installation d’entreprises », a soulevé le cadre unitaire des forces politiques et sociales, le mouvement « Moussa Sy Doyna ». 

 

D’autant plus que, explique toujours El Hadj Mbaye Niang « la jeunesse des Parcelles Assainies n’est pas accompagnée par ces derniers pour sa formation, pire elle est exposée au chômage et à la précarité, mais surtout aux effets de l’oisiveté, à savoir la déperdition des valeurs culturelles et sociales, de la drogue et de la mendicité ».

 

C’est donc pourquoi, suite à toutes ces observations, qu’un cadre unitaire d’acteurs politiques et de la société civile locale dénommée Moussa Sy Doyna (MSD), a été mise en place, avec comme objectif de freiner le maire et de sauver ce qui peut l’être, ont annoncé les membres du mouvement…

SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire