une sage-femme contrainte par le ministère de la Santé à suspendre ses activités sur internet

La nouvelle crée une vive tension sur la toile. Michelle Gonto, sage-femme réputée pour son engagement auprès des femmes a été interpellée par le Ministère de la santé et de l’hygiène afin de suspendre ses activités en ligne.

D’après l’Etat ivoirien, Case maternelle, son projet en ligne « suscite de la part de certaines professionnelles sages-femmes, différents articles et vidéos dénigrants, diffamants et dévalorisants à l’encontre de cette profession », Michelle Gonto, diplômée de droit (Maîtrise), s’est orientée vers la santé par amour et passion.

Case Maternelle est son web projet qu’elle développe depuis plusieurs mois avec des femmes en grossesse ou pas. A travers sa « Case Maternelle », elle aide des femmes dans la nécessité à obtenir des conseils relatifs à leur état de santé. Echanges d’expériences, soutien moral à toutes ces femmes enceintes effrayées … étaient l’essence de son activité.

Dans la soirée du mardi 01 juin, l’on a pris connaissance du courrier parvenu à la sage-femme depuis le Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique. Un extrait dudit courrier stipule que ces activités « constituent une atteinte au devoir de confraternité entre sages-femmes et maïeuticiens prévu par le Code de Déontologie de ladite profession en Côte d’Ivoire ». Et ordonne par conséquent à Michelle Gonto de « suspendre les activités relatives à la profession de sage-femme (…) sur les pages Internet et sur les réseaux sociaux ».

Ecœurés, l’homme de media Israël Gouébo ainsi que l’influenceuse Edith Brou ont exprimé leur mécontentement vis-à-vis de cette décision injuste d’après eux. Sur Facebook, Israël Gouébo a fait un post dans lequel il rappelle les actions plutôt salvatrices de la sage-femme en lui témoignant parallèlement son soutien. Edith Brou quant à elle, a laissé en commentaire un message reflétant sa position sur la question.

Côte d’Ivoire : une sage-femme contrainte par le ministère de la Santé à suspendre ses activités sur internet


SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire