la Banque Mondiale alloue au Sénégal un soutien de 75 milliards de FCFA.

Le Conseil d’administration de la Banque Mondiale a approuvé un financement de 134 millions de dollars (75 milliards de FCFA), dont la moitié sous forme de don de l’Association internationale de développement (IDA), pour un accès équitable, fiable et abordable aux vaccins COVID-19, et leur déploiement au Sénégal. 

Le Projet de réponse à la COVID-19 contribuera à renforcer les systèmes nationaux de santé publique et de préparation aux pandémies au Sénégal assure un communiqué de l’Institution mondiale. Abdoulaye Diouf Sarr, le ministre sénégalais de la Santé et de l’Action sociale, s’est réjoui de la réaction de la Banque Mondiale suite à la soumission de la requête pour l’octroi de ressources supplémentaires pour soutenir davantage la riposte contre la COVID-19.

Ce financement additionnel, dira-t-il, permettra de soutenir les efforts du gouvernement pour l’acquisition de vaccins, en améliorer la disponibilité et renforcer l’accessibilité géographique aux populations.  Même s’il considère cet enjeu comme un énorme défi, Nathan Belete, directeur des opérations de la Banque mondiale au Sénégal, de penser que le Sénégal y parviendra en s’engageant dans une campagne de communication efficace et inclusive, et en assurant la disponibilité des vaccins dans tous les centres de santé du pays.

Plus précisément, le projet contribuera à la vaccination de près de 9 500 000 personnes, soit environ 55 % de la population du pays. Cela comprendra les coûts de déploiement des vaccins entièrement subventionnés par la facilité de garantie de marché avancée (AMC) COVID-19 Vaccines Global Access (COVAX) pour 20% de la population, ainsi que l’achat et le déploiement de vaccins pour 35% supplémentaires par le biais de la facilité COVAX, directement auprès des fabricants et d’autres mécanismes.

SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire