Le M2D dans la rue les 11 et 23 juin prochain.

Le mouvement de la défense de la démocratie a tenu un point de presse ce jeudi, au siège du Frapp, pour s’exprimer sur les lenteurs concernant la libération des 8 détenus lors des manifestations de mars 2021. Considérant que le Khalife général des mourides, à travers des médiations pour, à l’époque, inviter les différentes parties à l’apaisement et à la retenue, a rempli sa mission, le M2D estime que l’autorité doit réagir. Pour Alioune Sané et ses camarades, « l’attente a été longue. L’État doit se pencher sur la libération des 8 détenus arrêtés depuis mars dernier ».

Ce sont des sénégalais retenus dans les prisons de Diourbel et de Ziguinchor. Le M2D indexe la responsabilité du président de la République si toutefois, il leur arrivait quelque chose de regrettable car, signifie Aliou Sané, leur détention reste arbitraire. 

Le M2D appelle toutes les forces vives aux rassemblements pacifiques qu’il organise successivement les 11 et 23 juin, à la place de la Nation. Pour le vendredi, premier jour de manifestation dans ce mois, il est prévu de s’organiser dans les régions de Dakar, Ziguinchor et Sédhiou.  La date du 23 juin qui suivra, sera une opportunité, non seulement pour hausser le ton en faveur de ces détenus, mais pour également commémorer cette date qui a marqué l’histoire politique et démocratique du Sénégal. 

SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire