Les Piques De L’as De Ce Jeudi 03 Juin 2021

La banque IMCEC de Ndiaganiao attaquée par des individus armés
Des personnes non identifiées ont attaqué la banque IMCEC dans la commune de Ndiaganiao (Mbour), dans la nuit du mardi au mercredi dernier. Selon nos sources, c’est tard dans la nuit que la bande a tenté de commettre son forfait, mais en vain. Se sentant incapables de défoncer les portes de l’institution financière, les malfrats se sont rendus chez le gérant. Ils se sont introduits dans sa maison et l’ont forcé à les suivre pour ouvrir les portes de la mutuelle. Au moment où ils s’affairaient à ouvrir les portes, les gendarmes de la commune qui étaient informés de leur présence sont intervenus. Sachant que les hommes en bleu étaient déterminés à mettre la main sur eux, ils ont battu en retraite. Seulement, ils ne sont pas rentrés bredouille cette nuit, puisqu’ils ont fait cap sur Thiadiaye où ils ont attaqué des Maures, emportant une somme de 500.000 de nos francs avant de disparaître dans la nature.

La levée de corps des trois agents de Leral
Nos confrères de Leral décédés sur la route de Kédougou reposent désormais dans leur dernière demeure. La cérémonie de levée de corps de Mamadou Yoro Diallo, Abou Mamadou Sy et Ousmane Ndiaye a eu lieu hier à l’hôpital Principal de Dakar, en présence de nombreux hommes des médias et des autorités de la République. Les professionnels des médias ont rendu un dernier hommage aux confrères disparus en mission. Les témoignages sur la bravoure des jeunes reporters de Leral sont unanimes. Le chauffeur Ousmane Ndiaye a été inhumé à Touba en début d’après-midi.

Forte présence des autorités
Restons à la cérémonie de levée de corps des trois agents de Leral pour dire qu’outre les professionnels des médias, plusieurs autorités ont fait le déplacement à l’hôpital Principal de Dakar. On peut citer, entre autres, le ministre de la Communication et de la Culture, Abdoulaye Diop, la ministre de la Microfinance, Zahra Iyane Thiam, le ministre en charge de la Communication de la Présidence de la République, Seydou Guèye, le 1er vice-Président de l’Assemblée nationale, Abdou Mbow, le Directeur de la Communication, Ousseynou Dieng, le Directeur général de la Maison de la Presse, Bara Ndiaye, le Directeur général de l’Anamo, Maodo Malick Mbaye, le Directeur général de l’hôpital Principal de Dakar, Mame Thierno Dieng, le Pdg de Emédias, Mamoudou Ibra Kane, le Pdg du Groupe Avenir Communication etc..

Une jeune fille se donne la mort par pendaison à Médina Chérif
Une fille de treize ans s’est donnée la mort dans la nuit de mardi à mercredi à Anambé, un village de la commune de Médina Chérif, dans le département de Kolda (Sud), a appris l’ «Aps» de la gendarmerie. La jeune fille a été retrouvée pendue au domicile familial, peu après 21 heures. La victime, dont les causes du suicide ne sont pas encore connues, vivait seule avec sa mère. Le corps sans vie a été évacué au centre hospitalier régional de Kolda en attendant la suite de l’enquête.

Un lot de faux médicaments saisis au Daaka
Les gendarmes de Kolda déployés à Médina Gounass pour les besoins du Daaka (retraite spirituelle, Ndlr) n’ont pas chômé. En plus de s’occuper de la circulation et de la sécurité des pèlerins, ils ont traqué les trafiquants de faux médicaments qui fréquentent ce genre d’évènement. Les pandores de Kolda ont ainsi saisi un important lot de médicaments à Médina Gounass et interpellé six individus.

Usage de diluant cellulosique
Dix jeunes dont 07 charretiers ont été déférés au parquet par la Police de Grand Yoff pour usage collectif de produits cellulosiques. Ces drogués au diluant communément appelés “Guinzemen”, notamment B. Ba, T. Fall, ont été surpris par les hommes du Commissaire Abdou Sarr au niveau du pont de l’Emergence, dans la nuit du 26 au 27 mai, en train d’inhaler le diluant. D’ailleurs, 02 bouteilles du produit ont été saisies par devers eux. Ils sont d’abord placés en garde à vue avant d’être déférés au parquet pour usage de diluant cellulosique.

Usage collectif de chanvre indien
Sept individus, tous de nationalité guinéenne, ont été arrêtés à la Zone de Captage par les éléments de la police de Grand Yoff. L. Ba, I. Sarr et leurs amis ont été surpris par les limiers en train de griller des joints de chanvre indien. Ils ont été gardés à vue avant d’être présentés au procureur de la République pour détention et usage collectif de chanvre indien.

Flagrant délit de vol
Conducteur de profession, S. Sarr a été surpris nuitamment à Grand- Yoff par un vigile au niveau de la zone de captage en train de dérober une bonbonne de gaz de 09 kilogrammes dans un véhicule appartenant à un autre acteur du transport. Le chauffeur indélicat est conduit au poste de police où il a reconnu les faits qui lui sont reprochés devant les enquêteurs. S. Sarr s’est confondu en excuses avant de solliciter la clémence des limiers. Au terme de sa garde à vue, S. Sarr a été déféré au parquet pour flagrant délit de vol.

Fatoumata Camara écope de 10 ans et ses acolytes la perpète
La sentence est tombée hier, dans l’affaire de l’assassinat du français répondant au nom de Jean-Pierre, tué par sa bonne et sa bande en 2018, dans son domicile aux Almadies. À ce titre, l’accusée Fatoumata Chérif Camara a été condamnée à 10 ans de réclusion criminelle. La perpétuité a été prononcée contre Mamadou Diop alias Modou et Souleymane Djiba alias Baba pour association de malfaiteurs, vol en réunion commis la nuit avec effraction et usage de moyen de locomotion ayant entraîné une mort d’homme. Quant à Mame Oulimata Dia, elle a été acquittée par le juge. Pour rappel, l’affaire avait été jugée le mercredi 19 mai 2021 à la chambre criminelle de Dakar. L’avocat général avait requis la perpétuité contre tous, sauf pour Mame Oulimata Dia pour laquelle il avait requis 5 ans.

L’affaire Madiambal Diagne-Téliko à la barre aujourd’hui
Le président de l’Union des magistrats du Sénégal (UMS), Souleymane Téliko, va croiser le fer avec l’administrateur général du Groupe Avenir communication (Gac), Madiambal Diagne, à la barre de la Chambre correctionnelle. Le juge Ndary Diop avait renvoyé le dossier au 3 juin à cause de la constitution de 11 avocats pour la défense du magistrat. Le juge Ndary Diop avait précisé que l’affaire serait plaidée le 3 juin à partir de 8h 30 avant la mise en état des autres affaires inscrites au rôle. Madiambal Diagne est poursuivi pour diffamation par le président l’UMS. Il a accusé à plusieurs reprises, à travers les médias, le magistrat d’avoir pris des frais de mission indus lors du procès de l’ancien Président tchadien, Hissein Habré. Alors que le magistrat s’est tapé un pool d’une dizaine d’avocats, Madiambal Diagne a eu du mal à en avoir. Il a fallu qu’il saisisse le bâtonnier pour que ce dernier désigne Mes Baboucar Cissé et Abdou Dialy Kane.

Le M2D déterre la hache de guerre
Le mouvement pour la Défense de la Démocratie (M2D) a perdu patience devant l’immobilisme du pouvoir en place. Les animateurs de ce mouvement (constitué de partis politiques et des mouvements), qui attendaient la libération de toutes les personnes arrêtées dans le cadre des évènements de mars dernier, ont fini par déchanter. Malgré l’engagement du Khalife général des mourides, certains manifestants croupissent toujours en prison. Las d’attendre, le M2D a déterré la hache de guerre en annonçant la reprise des manifestations publiques pour mettre la pression sur le pouvoir. Le M2D prévoit un rassemblement pour le 11 juin pour exiger la libération des prisonniers qui restent encore détenus depuis les événements de mars dernier, et un autre rassemblement pour le 23 juin pour la défense de la démocratie.

Pr Ibrahima Fall, Haut représentant de l’UA au Tchad
Le leader du mouvement «Taxaw Temm» enfile à nouveau son manteau de diplomate. Pr Ibrahima Fall a été nommé hier Haut représentant de l’Union Africaine (UA) pour accompagner la transition en République du Tchad. Le choix d’un représentant de l’Union africaine au Tchad a été décidé lors de la 996e réunion du 14 mai. Pr Fall sera accompagné dans sa mission par le département des affaires politiques, paix et sécurité de l’institution.

Serigne Moustapha Lakaram Mbacké chez le procureur Diao
Après une vague de soutiens sur les réseaux sociaux suite au différend qui l’a opposé à Me Abdoulaye Babou au Tribunal de grande instance de Diourbel, le procureur Mamadou Seydou Diao a reçu la visite de Serigne Moustapha Lakaram Mbacké. Un dignitaire mouride très respecté dans la confrérie qui est passé hier, au domicile du magistrat pour le soutenir et lui témoigner toute sa considération.

Un homme interpellé avec deux peaux de léopard à Tambacounda
Un homme a été interpellé à Tambacounda en train de vendre illégalement deux peaux de léopard en provenance du Mali voisin. Le présumé trafiquant a été arrêté la main dans le sac, alors qu’il vendait sa contrebande dans un restaurant de la place. Chauffeur de poids lourd de profession, il aurait pour habitude de passer ce type de trafic transfrontalier entre le Mali, le Burkina Fasso et le Sénégal pour s’enrichir de manière illicite. D’après un communiqué parvenu à «L’AS», la région de Tambacounda est en effet un haut lieu de ce type de trafic par la présence du prestigieux Parc National du Niokolo Koba, très riche en léopards mais aussi par la proximité des frontières de la sous-région qui alimente fortement le Sénégal en peaux d’animaux sauvages protégés. Selon le document, depuis le début de la pandémie, ce n’est pas moins de 8 trafiquants de peaux de léopard qui ont été interpellés et condamnés dans la région du Sénégal oriental (Tambacounda et Kedougou). Et un chiffre record pour le Sénégal de 16 peaux de léopard ont été saisies ainsi que plusieurs armes de guerre et munitions.

Les facteurs du sous développement de l’Afrique
Malgré les multiples politiques de développement, l’Afrique peine encore à émerger du fait de plusieurs facteurs dont le mauvais choix de ses dirigeants, les détournements de ses ressources financières, la corruption, le mauvais management des ressources humaines avec un système parti-État qui privilégie ses militants dans les instances de décision etc.. C’est du moins le diagnostic fait par l’Association Africaine pour un Avenir meilleur (03Am), qui organisait un séminaire de deux jours autour de la thématique de l’employabilité des jeunes, l’émigration clandestine et la gouvernance locale, en collaboration avec la région Toscane d’Italie. Et pour le coordonnateur de 03 Am, Famara Diop, les gouvernements africains doivent revoir leurs politiques en impliquant les populations.

SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire