Côte d’Ivoire/ Tiken Jah dénonce la  » famillecratie » d’Alassane Ouattara

L’artiste reggae Tiken Jah a affirmé que la « famillecratie » est le nouveau mal qui menace l’Afrique après l’appétence de certains chefs d’Etat pour les troisièmes mandats. A ce sujet, il a dénoncé ce qu’Alassane Ouattara est en train de mettre en place avec son cadet Téné Birahima Ouattara, bombardé ministre d’Etat, ministre de la Défense récemment.

Dans une interview accordée à JA, Tiken Jah Facoly, artiste ivoirien résident au Mali, s’est dit choqué par cette nouvelle forme de passation du pouvoir en Afrique. Qui veut que des dynasties familiales naissent, en se substituant aux processus démocratiques pourtant scellés dans toutes les constitutions. Tiken Jah entend d’ailleurs faire sortir un single pour dire ce qu’il pense à certains chefs d’Etat africain, Alassane Ouattara.

« Je compte parler du déclin de la démocratie en Afrique qui est en train d’être remplacée par la « famillecratie ». Au Gabon, vous avez le fils d’Omar Bongo Ondimba. Au Tchad, vous avez celui d’Idriss Déby Itno. Au Togo, celui de Gnassingbé Eyadéma. En Côte d’Ivoire, certains se demandent quelles sont les intentions d’Alassane Ouattara à l’égard de son frère cadet« , a expliqué Tiken Jah aux journalistes de JA.

Pour lui, en effet, « Cette tendance à la succession familiale est très inquiétante ». Aussi annonce-t-il un single en 2021 qui fera l’état des lieux sur des passages en force des présidents africains et des nouvelles successions dynastiques en cours. En 2022, Tiken Jah croit pouvoir faire sortir un album qui signera son retour sur la grande scène musicale du reggae.


SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire