L’ancien président sud-africain devant la justice pour une affaire de corruption

Jacob Zuma l’ex president sud-africain accusé de plusieurs délits dont celui de corruption, est devant la justice ce lundi. Il aurait touché en 1999 environ 235 000 euros (soit 4 millions d rands) dans un contrat d’achats de matériels militaires de 3 milliards d’euros signé avec le géant français Thales.

Jacob Zuma devra aussi répondre au cours de sa comparition à d’autres chefs d’accusations, à savoir extorsion et blanchiment d’argent. Et ce procès plusieurs fois reporté, devrait encore une fois l’être. Parce que l’ex-président abandonné par ses avocats il y’a moins d’un mois, pourrait une fois de plus le demander pour réorganiser sa défense.

Quant au géant français Thales, il est aussi sur le banc des accusés. La société se dit confiante et nie fermement les accusations portées contre sa filiale sud-africaine.

Il faut savoir que Jacob zuma est un habitué de la justice, puisqu’en 2006 il a été acquitté du viol de la fille d’un de ses anciens collaborateurs, qui était séropositive.

Président de 2009 à 2018, Jacob Zuma a été contraint à rendre sa démission, suite à une série de scandales, double jeu et abus de pouvoir.


SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire