Côte d’Ivoire : le stock de la dette publique s’élève à plus de 17 milliards de Fcfa

La dette publique ivoirienne prend toujours de l’envol. Selon les chiffres officiels du ministère de l’économie et des finances, l’encours de la dette publique a franchi le seuil des 17 milliards de Fcfa depuis le mois de mars 2021. Elle a grimpé à 17 676,1 milliards de Fcfa alors que cette dette était chiffrée à 13 993 milliards mars 2020. Cette augmentation représente une augmentation de 26, 32 % soit (+3 683,1 milliards de Fcfa).

Selon nos sources, cette augmentation de la dette s’explique par le déficit budgétaire de 9 965, 9 milliards de Fcfa qu’a connu le pays en 2020. Ce déficit serait lié à la pandémie du coronavirus. La dette intérieure et la dette extérieure du pays connaissent la même évolution. La dette intérieure a connu une hausse de +24,63% à 6 309,3 milliards de Fcfa et +27, 28% à 11 366,8 milliards de Fcfa pour la dette extérieure, lors des trois premiers mois de l’année 2021.

Avec un niveau de 16 802, 3 milliards de Fcfa fin décembre, visiblement l’encours de la dette ivoirienne a grimpé de 5% soit 873, 8 milliards de Fcfa fin mars 2021. Sur la période de décembre 2020 à mars 2021, le coût de la dette endossée par l’Etat ivoirien s’élève selon nos sources à 393, 3 milliards de FCFA. Ce montant est reparti comme suit : 184,2 milliards pour le principal et 209, 1 milliards pour les intérêts.

Au niveau des intérêts, 148,9 milliards ont été remboursés sur la dette intérieure contre 60, 2 milliards sur la dette extérieur, au niveau principal, l’on note 56,7 milliards ont été payés sur la dette extérieure contre 127,6 milliards pour la dette intérieur.

Il faut par ailleurs noter que 7 944, 4 milliards de Fcfa soit 44, 95% de la dette publique ivoirienne est en Fcfa (monnaie locale), 9 731, 1 milliards de Fcfa soit 55, 05 % en monnaie étrangère. Outre cela, l’encours de la dette ivoirienne a été contactée à moyen et long terme. Concernant le ratio dette publique/ Produit Intérieur Brut (PIB), l’on note également une croissance de 46, 7 % fin mars 2021, contre 38, 82 % fin mars 2020.

Photo : Africa Intelligence


SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire