Burkina-attaque terroriste/ L’armée dément un nouveau massacre aujourd’hui

L’état-major de l’armée burkinabé ne se reconnait pas dans les informations faisant état d’un énième massacre de populations civiles au Burkina. L’information avait été reprise pourtant par RFI et par Radio Omega, numéro dans son domaine au niveau de l’information au Burkina. L’armée parle d’informations erronées.

Selon le chef d’Etat-major de l’armée burkinabé, les informations sur une nouvelle attaque djihadiste dans la zone où plus de 130 civiles ont perdu la vie et dans une autre zone ne sont pas justes. A propos du massacre de Solhan le 5 juin, l’armée note que des « informations laissent croire que les terroristes seraient revenus dans la nuit du 5 au 6 juin pour poursuivre impunément leur basse besogne ».

Sur le nouvel incident allégué, l’armée constate que « d’autres informations évoquent un car de transport intercepté et détruit par des terroristes sur l’axe Dori-Sebba ». Pour le chef de l’armée burkinabé, toutes ces informations ne sont pas justes. Aussi, le chef d’état-major « dément formellement ces informations erronées ».

Profitant de son communiqué pour présenter ses condoléances aux familles éplorées, le Chef d’Etat-major a indiqué que des « opérations d’envergure sont en cours depuis hier pour retrouver et neutraliser les terroristes ». L’armée s’est donc déployée dans la zone pour sécuriser les populations et les rassurer. Dans la matinée, Radio Omega, média burkinabé aux informations pointues, avait lancé l’alerte sur l’attaque. Il avait été repris par RFI et plusieurs autres médias.


SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire