le président Buhari suspend l’utilisation de twitter dans son pays, Facebook s’en mêle

Le ministre de l’information et de la culture, Lai Mohammed, a annoncé, dans un communiqué publié vendredi 4 juin, la suspension de Twitter au Nigeria. Il a cité comme raison de cette suspension « l’utilisation persistante de la plateforme pour des activités susceptibles de saper l’existence de la société nigériane ».

Cette décision survient quelques jours après que Twitter a supprimé une déclaration controversée du président Buhari sur la guerre civile au Nigeria et la vidéo dans laquelle il a fait cette déclaration.

« Beaucoup de ceux qui se comportent mal aujourd’hui sont trop jeunes pour être conscients des destructions et des pertes de vies qui ont eu lieu pendant la guerre civile nigériane. Ceux d’entre nous qui sont restés 30 mois dans les champs, qui ont vécu la guerre, vont les traiter dans la langue qu’ils comprennent », avait déclaré le président Buhari.

Twitter a qualifié la décision du gouvernement fédéral de suspendre ses activités au Nigeria de « profondément préoccupante. »

Facebook a également réagi à la suspension de Twitter au Nigeria. Facebook a déclaré avoir supprimé la déclaration de Buhari parce qu’elle enfreint ses normes et qu’elle est susceptible d’inciter à la violence.

Contrairement à Twitter, où le tweet spécifique a été supprimé alors que le reste du fil de discussion contenant le discours du président Buhari a été autorisé à rester sur la plate-forme, Facebook a supprimé l’intégralité du message du président Buhari.

« Conformément à nos politiques, nous avons supprimé une publication de la page Facebook du président Buhari pour avoir violation de nos normes contre l’incitation à la violence. Nous supprimons tout contenu provenant d’un individu ou d’une organisation qui enfreint nos politiques », a déclaré Facebook.

Crédit photo : thewillnewsmedia


SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire