« Nous réclamons justice pour notre fille »

À Djirnda, village de son enfance, tout le monde s’est réuni pour porter la parole. Les habitants demandent à la justice d’accélérer la cadence pour que lumière soit faite sur cette affaire qui n’a que trop terni l’image de l’île. Réunis autour du collectif de défense des droits de Adji Sarr, ils appellent leurs cousins Diola à savoir raison garder, à cultiver la paix et laisser la justice faire son travail non sans rappeler à qui veut les entendre, que les sérères aussi ont leurs traditions…





SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire