Cap-Vert : Idrissa Gana Gueye sur coup-franc direct et Sadio Mané sur penalty offrent le derby aux Lions (2-0).

Comme contre la Zambie, le Sénégal a aligné le même dispositif tactique en 4-2-3-1 face au Cap-Vert, ce mardi en amical. Une continuité sur laquelle a misé Aliou Cissé inspiré par la première mi-temps aboutie réalisée par ses joueurs contre les Chipolopolo. Ainsi, seul le gardien des Blues de Chelsea, Édouard Mendy, a fait son entrée dans le onze sénégalais qui commence à être huilé. 

 

Sauf que cette fois-ci, les Requins bleus organisés en 4-3-3 en losange, selon la proposition tactique établie par Pedro Brito, ont opté pour un pressing très haut et agressif, causant quelques difficultés aux Lions bousculés dès les premières minutes. Moins à l’aise dans la circulation du ballon, et le contrôle du milieu où la fluidité n’a pas été rendez-vous dans les échanges. Les vice-champions d’Afrique s’en sont trop souvent remis aux longues relances de Kalidou Koulibaly et Abdou Diallo, sautant systématiquement le premier rideau.

 

Côté Requins bleus, Julio Tavares, le point de fixation à la pointe de l’attaque et buteur maison, a constamment flirté avec le hors-jeu, tentant de prendre au dépourvu la défense sénégalaise sur les longs ballons joués dans la profondeur. Une tactique qui a faillie payer n’eut été la vigilance de Diallo et Koulibaly qui veillaient constamment aux grains. 

 

Dans ce mano à mano indécis, Kenny Santos trouvera la barre transversale de Édouard Mendy, à la 30 ème minutes, sur un coup de tête, suite à une action anodine ayant aboutie à un centre. Dans un sursaut d’orgueil, Lamine Gassama fera un débordement aux forceps, sur son côté droit, pour trouver Ismaëla Sarr sur un centre, malheureusement l’attaquant de Watford ne réussira pas à trouver le cadre. Zéro but partout à l’issue des 45 minutes de première période. 

 

La seconde période repartira sur les mêmes bases, pied au plancher chacune des deux formations voulant ouvrir la marque. Plus hauts sur le terrain, les poulains d’Aliou Cissé ont haussé le niveau du jeu, se procurant ainsi plus d’opportunités. Porté par cet élan le Sénégal bénéficiera d’un coup-franc placé à environ 25 mètres de la cage de Sixten Mohlin, Idrissa Gana Gueye se chargera de le frapper magnifiquement ne laissant aucun espoir au portier, 1-0. dans les ultimes minutes du match, Sadio Mané profitera d’une faute commise sur Ismaëla Sarr, pour bénéficier d’un pénalty qu’il transformera sans trembler (2-0), score final.

 

Avec ce deuxième succès de rang le Sénégal qui avait besoin de se rassurer un tant soit peu, va se projeter assez sereinement vers ses futures échéances dont le premier tour des éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022. Désormais, Cissé tient quelques certitudes sur son onze de prédilection et les systèmes de jeu sur lesquels il devra insister davantage. 

SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire