Le ressortissant français interpellé il y’a plusieurs jours en Centrafrique serait un  »espion »

Arrêté le 10 Mai dernier à Bangui en Centrafrique avec un important arsenal de guerre, le journaliste français Juan Rémy Quignolot serait en réalité un espion pour les services secrets de son pays. L’information a été donnée par les sources policières.

Ce sont plusieurs découvertes qui ont permis de mettre en lumière la réelle identité du français. A savoir des traceurs dans sa tablette qui permettent de connaître les moindres déplacements du Président de la république Touadéra et aussi des plans détaillés de la présidence.  A cela s’ajoute des photos de l’entraînement des rebelles retrouvées sur le disque de Juan Rémy Quignolot. Il aurait utilisé un véhicule avec un drapeau russe pour son déplacement à travers la République centrafricaine.

Ce militaire français à la retraite présent sur le sol centrafricain depuis 2013, serait selon Eric Didier Tambo, procureur général près de la Cour d’appel de Bangui sans aucun douté mêlé dans la déstabilisation du pays.

Car il était en charge de former des rebelles Séléka pour le groupe Renaiteau qui est actif à Km5, un quartier de Bangui. Des investigations seraient néanmoins en cours pour éclaircir cette affaire.


SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire