Pèlerinage – Les voyagistes privés appelés à ne pas s’exposer à des contentieux

Le pèlerinage à la Mecque risque de ne pas avoir lieu pour beaucoup de pays. Comme l’année dernière, la pandémie liée au Covid-19 rend difficile l’organisation de ce 5e pilier de l’islam. Jusque là, l’État d’Arabie Saoudite n’a pas encore communiqué, de manière officielle, les détails liés à l’organisation des déplacements pour le pèlerinage, édition 2021. C’est pourquoi, la Délégation générale au pèlerinage (Dgp) appelle à la prudence. Son patron, Abdoul Aziz Kébé, exhorte les voyagistes privés, acteurs majeurs dans le convoi des pèlerins sénégalais, a ne pas encaisser d’argent de candidats. Parce que, a-t-il expliqué, aucune information officielle sur le Hajj n’a été donnée par les autorités compétentes.

« Compte tenu de tout cela, j’exhorte les principaux acteurs de la Communauté du Hajj, à rester exemplaires, comme nous y invite, à tout moment, le Président de la République SEM Macky SALL. Je leur réitère son message de ne pas s’exposer à des contentieux, en enregistrant des candidats au pèlerinage et en encaissant leur argent, tant que l’État n’aura pas donné l’autorisation » a renseigné M. Kébé qui compte, dans les jours à venir, s’entretenir aves les responsables des différentes associations.

Le Délégué général de préciser qu’aucune des informations liées au Hajj et qui circulent dans les réseaux sociaux ne leur concerne.

« Beaucoup d’informations ont circulé sur le net, mais pour la DGP, la seule voie qui soit nette est celle qui engage l’État. Or, l’information qui l’engage est celle qui émane des institutions et passe par les canaux officiels. S’agissant des informations relatives aux préparatifs des pays de la sous-région, elles restent ce qu’elles sont » a-t-il écrit.

SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire