Suicide d’un complice de Boy Djinné : Me Babou parle d’«acte de désespoir»

La mort, par pendaison, d’un des présumés complices du détenu Baye Modou Fall alias «Boy Djinné» dans les locaux du commissariat central de Dakar, continue de susciter de vives réactions. L’avocat de l’as de l’évasion, Me Abdoulaye Babou, parle d’«acte de désespoir» que «rien ne justifie pour un croyant».

 

Car selon lui, «même s’il avait été reconnu coupable des faits qui lui sont reprochés, la peine encourue ne pourrait jamais dépasser deux ou trois ans».

 

Maitre Babou, ayant défendu Boy Djinné depuis plus de 10 ans, a lancé un appel aux autorités judiciaires du Sénégal pour, plaide-t-il, qu’on sorte tous les dossiers de son client, afin que «tous ceux qui sont impliqués dans ces dossiers à degrés divers soient jugés».

 

Il se fonde ainsi sur un principe universel du droit selon lequel «chacun a droit à un jugement équitable, dans les délais raisonnables».

 

La robe noire dit «interpeller en conséquence l’Etat du Sénégal, par l’intermédiaire de ses démembrements comme le ministre de la Justice, de régler au plus vite les affaires Baye Modou Baye».

SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire