Suicide d’un complice de boy Djinné : Seydi Gassama pointe la «responsabilité de la police»

La nouvelle s’est propagée comme une traînée de poudre. Abdou Faye, un des supposés complices de Boy Djinné, se serait suicidé dans les locaux du commissariat central de Dakar où il était cuisiné dans le cadre de l’enquête sur l’évasion du célèbre fugitif. Un drame qui rallonge la longue liste d’individus morts en détention dans les locaux de la police sénégalaise. 

Face à ce nième cas de décès dans des circonstances troubles dans les locaux de la police, Amnesty International/Section Sénégal est dans tous ses états. Le défenseur des droits humains, Seydi Gassama pointe la «responsabilité» de la police dans ce supposé suicide. 

«La responsabilité de la police est engagée et il faut enquêter pour faire la lumière sur les circonstances dans lesquelles cette personne a pu se suicider», a déclaré le patron d’Amnesty Sénégal, repris par Igfm. 

Gassama rappelle : «Quelqu’un qui est  gardé à vue est censé être à la vue de la police qui doit non seulement le surveiller dans cette chambre de sûreté, mais elle doit aussi s’assurer qu’il n’y entre avec  aucun élément  qui puisse lui faire du mal, y compris de se suicider par pendaison.» 

SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire