Un faux pharmacien et son acolyte arrêtés pour vente de faux tests Covid-19

Un ingénieur informaticien du nom de Blaise Pascal Da Silva et son complice Khadim Rassoul Thioune ont ouvert un faux laboratoire pour délivrer de faux tests de Covid-19 aux voyageurs. Jugés hier mardi, devant le tribunal de Mbour, ils ont été condamnés, de même que le voyageur qui les a dénoncés. Ils séjournent à la prison de Mbour.
Des faussaires qui ont, durant une bonne période de la pandémie de la Covide-19, volé, falsifié des documents administratifs et effectué frauduleusement des tests de coronavirus à des Sénégalais et d’autres nationalités devant se rendre à l’étranger. Blaise Pascal Da Silva est le présumé cerveau de la bande qui se faisait passer pour un pharmacien avec “son institut de santé”, établi à Diass.

La semaine passée, Kholé Mbengue qui devait retourner en Espagne après un séjour au Sénégal a confié à son neveu Khadim Rassoul Thioune, son désir de faire un test Covid-19 pour pouvoir voyager. Ce dernier a contacté son acolyte, Blaise Pascal Da Silva, un ingénieur informaticien de profession avec qui il confectionne de faux tests de Covid-19 vendus a 15.000 francs par patient.

Selon “Les Echos”, c’est muni de ce faux dossier sanitaire que Kholé Mbengue est interpellé à l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD) de Diass. Interrogé, le Thiessois a donné le nom du faux pharmacien Blaise Pascal Da Silva aux responsables chargés du contrôle de test de dépistage de la Covid-19 à l’AIBD. Interpellé par les gendarmes de Mbour qui ont effectué une descente à son domicile à Thies, Blaise Pascal Da Silva est identifié comme un ingénieur informaticien qui s’est frauduleusement procuré des documents du laboratoire de l’Institut de recherche en santé de surveillance épidémiologique et formation(Iressef), basé à l’aéroport Blaise Diagne de Diass.

Avec la complicité de Khadim Rassoul Thioune, ils ont réussi à délivrer 28 faux tests de Covid-19 à des voyageurs. Devant la barre, hier mardi, après leur récit, le procureur qui condamne leurs agissements a requis une peine d’emprisonnement d’un an et 3 mois contre leur patient Kholé Mbengue. Au final Blaise Pascal Da Silva et Khadim Rassoul Thioune ont été reconnu coupable des délits d’association de malfaiteurs, faux usage de faux dans un document administratif et mise en danger de la vie d’autrui.

Le premier a été condamné à 2 ans d’emprisonnement dont 4 mois ferme et le second a 2 ans d’emprisonnement dont 2 mois ferme. Ils doivent aussi payer une amende d’un million de Fcfa au laboratoire Iressef. kholé Mbengue écope d’une peine de 2 mois assortis de sursis.

pressafrik

SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire