Décès Abdou Faye : Meurtrie, la famille exige la vérité

Le détenu Abdou Faye, accusé de complicité dans l’affaire Baye Modou Fall alias “Boy Djiné” est mort, mercredi, au commissariat central de Dakar. L’administration policière parle de suicide. Une allégation qui ne convainc pas la famille éplorée qui, en compagnie du mouvement FRAPP France Dégage, exige la vérité sur la disparition de son fils.

La disparition brutale du détenu Abdou Faye est une pilule difficile à avaler. Tant les faits éveillent quelques soupçons. Selon les informations confiées à Guy Marius Sagna, la mauvaise nouvelle a été portée à la connaissance des parents de la victime à travers les réseaux sociaux. Pourtant, précise M. Sagna, Fallou Faye, frère du défunt, s’était rendu hier, mercredi matin au commissariat central pour apporter le petit-déjeuner au détenu. Et c’est quelques heures après seulement que l’annonce du décès est faite sur la toile à la grande surprise de la famille.

Contant le récit de l’homonyme du défunt qui a eu la primeur de voir le corps du défunt, le secrétaire administratif du Frapp a révèle que la tête d’Abdou Faye présente des plaies. Toutes choses qui sèment le doute sur la thèse du suicide.

Pour l’heure, la famille n’a pas encore pris position dans cette affaire, a aussi précisé M. Sagna. Qui dit attendre les résultats de l’autopsie. Laquelle se fera au cours de la journée de ce jeudi 10 juin.

Le moins que réclame la famille d’Abdou Faye, c’est “la manifestation de la vérité” dans cette affaire, pourvu “que les cellules de la prison sont dotées de caméras de surveillance”.

A noter que plusieurs cas similaires se sont produits dans le milieu carcéral par le passé. 

SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire