Le ministère de la Santé mise sur une formation des acteurs du système éducatif pour la lutte contre les MNT.

« Une jonction entre le MSAS et le MEN »

 

Abdoulaye Diouf Sarr a salué à l’entame de son propos cette initiative qui vise à vulgariser la bonne information en ce qui concerne les MNT à travers l’enseignant qui, à son tour inculquera à l’enfant de manière claire les risques de ces maladies et par quels moyens les éviter. Il rappelle à cet effet l’impact de cette tranche d’âge dans les agissements du reste de la société soutenant à ce titre que l’enfant influence de manière très forte la famille.

 

« L’école un terreau fertile, canal par lequel les MNT feront moins de dégâts »

 

Asthme, Diabète, hypertension, drépanocytose, 38 millions de décès sont occasionnés par ces MNT chaque année selon Lucile Dubois de l’OMS. Elle soulève lors de cette cérémonie l’importance de la lutte contre les facteurs de risque pour réduire la morbidité et le traitement des malades pour réduire la mortalité. Ces deux paramètres de base qui constituent les stratégies mises en place par l’OMS pour faire face aux MNT connaissent une hausse considérable et touchent de plus en plus d’enfants. 

 

« L’école doit rester un partenaire de la santé »

 

Les MNT représentent 71% des décès à l’échelle planétaire. Le ministre de l’éducation nationale déclare que la hausse des MNT est un sérieux problème de santé publique. Il revient à cet effet sur le choix d’approche multi sectorielle que constitue le milieu scolaire pour soutenir son homologue, le ministre de la Santé.

 

Cette cérémonie est également le lieu pour Abdoulaye Diouf Sarr de revenir sur le lien étroit qui existe entre l’éducation scolaire et celle sanitaire. « Le développement du capital humain et la protection sociale sont des leviers fondamentaux du PSE Plan Sénégal Emergent, conformément à la vision du chef de l’État. C’est pourquoi, afin de lutter contre les MNT, il est important de mettre en oeuvre des stratégies d’intervention, notamment dans le domaine du comportement », dira-t-il. Avant de poursuivre : « La prévention est un gage de développement durable ».

SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire