quatre mois de prison ferme pour le prévenu, avec mandat de dépôt.

Deux jours après la gifle la plus médiatique de ces dernières années, Damien T. qui a levé la main sur Emmanuel Macron lors de sa venue à Tain-l’hermitage mardi, était jugé en comparution immédiate ce jeudi après-midi au palais de justice de Valence

 

Le jeune homme de 28 ans avait été placé jusqu’alors en garde à vue pour violences sans incapacité sur personne dépositaire de l’autorité publique.

 

Il a finalement été condamné à 18 mois de prison, donc 14 avec sursis et 4 mois ferme avec mandat de dépôt. C’est-à-dire incarcération immédiate. 

 

Dans son réquisitoire, le procureur avait demandé 18 mois de prison ferme contre l’agresseur. « Ce geste n’est pas qu’une volonté de frapper, mais c’est de l’humiliation. Il traite son interlocuteur comme un enfant à qui on voudrait mettre une claque. Il le rabaisse », analysait-il.

 

Le procureur avait également demandé une interdiction définitive d’exercer une fonction publique, et une interdiction des droits civiques ainsi que de détenir une arme pour une durée de 5 ans.

Avec Alsace.

SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire