“Le régime veut éliminer Ousmane Sonko avant fin septembre”

Le maire de Mermoz/Sacré-Cœur emboîte le pas au président du Parti Les Patriotes du Sénégal pour l’Éthique, le Travail et la Fraternité (PASTEF) qui a appelé les populations à sortir massivement pour la manifestation prévue ce 11 juin. Selon Barthélémy Dias, tout le peuple sénégalais a davantage mis la pression à Macky SALL qui, selon lui, n’a nullement l’intention d’organiser les locales à date échue.

Des centaines de milliers de faux électeurs introduits dans le fichier

“Je ne parle pas en l’air. Macky Sall n’a pas l’intention d’organiser ces élections à cette date. Signer un décret qu’on ne publie pas au journal officiel ne veut rien dire. Macky Sall et son régime sont en train de violer la loi électorale, à savoir le code électoral. Au sortir de la présidentielle de 2019 qu’il a volée, Macky Sall et son ministre de l’Intérieur ont introduit 400 000 électeurs dans les listes, dans une période où il n’y avait aucune révision des listes électorales “, dénonce le maire tout en précisant que la révision des listes électorales doit se faire selon “l’article L39 du code électoral du 1er février au 31 juillet “ pour tous ceux qui veulent s’inscrire.

Vers une “élimination” de Sonko

Par ailleurs, Barthelemy Dias alerte l’opinion publique sur la volonté du président Macky Sall d’écarter le député Ousmane Sonko avant la fin de l’année. “Le régime veut éliminer Ousmane Sonko avant fin septembre. Si les jeunes ne se mobilisent pas, ils vont l’éliminer de la course à la présidentielle comme ils l’ont fait avec Karim Wade et Khalifa Sall”, révèle le candidat annoncé pour la ville de Dakar dans une vidéo sur sa page Facebook.

SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire