« Je suis l’espoir de ma famille… »

Sidi Diop, 31 ans, fait partie du lot des étudiants exclus à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar suite au saccage des restaurants, en début juin. L’étudiant crie sa détresse dans les colonnes du Quotidien l’Observateur. Suspendu pour 5 ans, Sidi compte épouser toutes les voies pour contester cette mesure qui s’abat sur lui.

L’étudiant considère que les faits évoqués sont différents de la réalité. «  Aujourd’hui, toute l’opinion nationale et internationale trouve qu’on a causé des actes de vandalisme, saccagé et cassé alors que tel n’est pas le cas’’, soutien-t-il. Sidi Diop d’ajouter : « Pourquoi donc, nous avoir sanctionnés aussi sévèrement. J’ai déjà obtenu mes 45 crédits, il ne me reste qu’à soutenir mon mémoire. Lorsqu’on a eu vent des sanctions, ce qui nous a fait le plus mal, ce sont nos petits frères et sœurs qui sont derrière nous. Une suspension de 5 ans  pour un étudiant qui est l’espoir de sa famille, c’est vraiment une chose dure, c’est une injustice ».

SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire