Les attentes de l’Unicef et de la CAPE dans la production des reporters.

Le choix porté sur le thème : « Protection des enfants en ligne avec le contexte de la pandémie » pour le prix spécial médias et enfant tombe à point. Car selon Ramatoulaye Ndao Diouf, coordinatrice de la Cape et conseillère spéciale du président de la République, le sujet est très important et constitue une préoccupation majeure pour la coordination de la protection de l’enfance et de l’État du Sénégal.

« Je fonde l’espoir que cette troisième édition suscitera davantage d’intérêt et d’adhésion de tous les acteurs des médias et je reste persuadée qu’avec l’engagement de tous, nous pouvons relever ce défi et assurer une meilleure prévention et protection des enfants », fait-elle savoir.

Et l’Unicef partenaire de la CJRS abonde dans le même sens. Moussa Diop, Membre de la direction de Communication de l’UNICEF/Sénégal estime que « tout le monde voit comment les enfants sont exposés à travers les différents écrans. Et comment il est urgent de travailler à mettre en œuvre tout un programme pour protéger ces enfants. Le danger, il est là, sur les tablettes, les smartphones, la télévision … », lance-t-il comme appel et attend des reporters, des productions qui vont sensibiliser, éveiller, alerter l’opinion sur le danger qui guette les enfants et s’y ajoute l’impact de la pandémie chez l’enfance.  

SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire