les terribles confidences de René Bassène (Audio)

René Capin Bassène s’est entretenu avec Pape Alé Niang. Le journaliste et ses codétenus, dans le cadre de l’enquête sur l’affaire du massacre de Boffa Bayotte, ont décidé de suspendre leur mot d’ordre de grève de la faim. Il a profité de l’occasion pour faire de terribles révélations sur des meurtres perpétrés sur des individus en Casamance.

Grève de la faim…

Pour mémoire, rappelle Dakarmatin, ils avaient décrété une grève de la faim pour exiger leur jugement. C’est ainsi que sept d’entre eux ont été évacués aux urgences, après six jours de diète. Mais aujourd’hui, ils sont revenus à de meilleurs sentiments.

Poursuivis pour…

Les mises en causes, poursuit la même source, ont été arrêtées après la tuerie de Boffa Bayotte. Ils sont poursuivis pour association de malfaiteurs, assassinat, participation à un mouvement insurrectionnel et détention d’armes à feu sans autorisation. Ainsi, ils sont en détention préventive depuis trois ans.

Terribles révélations…

A cet effet, lors de cet entretien avec le journaliste Pape Alé Niang, René Capin Bassène est revenu sur les “fausses” accusations portées contre lui. Mais aussi, fait-il de terribles révélations sur le trafic de bois en Casamance où 11 individus ont été tués de la plus cruelle des manières. Et ce, pas loin des bases militaires de l’armée sénégalaise.

Ecoutez

Affaire Boffa Bayotte : René Capin Bassène risque une nouvelle inculpation

SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire