Assemblée nationale : les articles L29 et L30 et le cas Karim Wade électrisent les débats

Assemblée nationale : les articles L29 et L30 et le cas Karim Wade électrisent les débats

Les débats ont été houleux lors de cette commission plénière relatif au nouveau projet de loi sur le code électoral qui se poursuit actuellement à l’assemblée nationale.
Mais, le début de cette session est marquée surtout par les articles L29 et L30 qui sont relatifs à l’inéligibilités des candidats.
Sur ce cadre, le député Cheikh Mbacké a dénoncé cette loi qu’il juge liberticide.
Selon lui, tous “les sénégalais sont en sursis” car même si ” on est emprisonné un an avec sursis on risque de ne pas assister aux élections”.
Rappelant la Crei, il argue que Karim Wade n’a jamais été épinglé pour escroquerie ou vol de quoi que ce soit.
Dans la foulée, il appelle à sa suppression.
Mais, le ministre Antoine Diome a esquivé ses complaintes en lui rappelant que le débat de fond n’a pas encore démarré.
Dans cette veine, le rapporteur Yeya Diallo dénonce l’attitude du député car elle estime que le PDS veut politiser cette loi.
Selon elle,Karim Wade n’est pas plus sénégalais que les milliers de concitoyens qui ont perdu leurs droits de vote.
Dans cette optique, le président Moustapha Niasse met au vote  la question préalable du député de l’opposition qui a été finalement rejetée par la majorité parlementaire.

Senegalactu

SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire