Interdits des places publiques, les éleveurs crient leur frustration et accusent les mairies.

Les éleveurs crient leur frustration, du fait que chaque année ils étaient présents dans beaucoup de places publiques, contrairement à  cette année où leur implantation dans ces dits lieux pose problème. 

En effet, leur absence est surtout accentuée par les autorisations des mairies. Ces derniers, avec les travaux publics, avaient promis aux occupants un transfert au centre international de commerce extérieur du Sénégal (CICES). Pape Dame Guèye, éleveur,  pointe du doigt la Mairie de Grand Yoff : « il nous avait promis le CICES mais à notre grande surprise, il a pris ses partisans à qui il a affecté les deux voies de Liberté 6. »

L’éleveur en a profité pour remercier la mairie de Diouf Sarr de Yoff. « Nous remercions Diouf Sarr qui, malgré toutes les difficultés, nous a autorisé à occuper les lieux… »

SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire