Voici la chronique du 23 janvier 2019 : Ppape Alé Niang se désole de la fragilité du pouvoir judiciaire transformé en bras armé

Dans sa chronique de la semaine Pape Alé Niang revient sur la décision du Conseil constitutionnel. Il se désole de la fragilité du pouvoir judiciaire transformé en bras armé dans des règlements de compte politique. Bonne écoute

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici