”L’âge, la mène, le jeu intérieur…” : Ce qu’il faut changer chez les Lionnes du basket

Depuis le sacre de 2015, l’équipe du Sénégal de basket féminin n’arrive plus à monter sur le plus haute marche du podium de l’Afrobasket. Les Lionnes ont été battues à deux reprises, en finale de l’Afrobasket, par le Nigeria : au Mali, en 2017 et à Dakar, cette année. Des techniciens expliquent les manquements des protégées de Cheikh Sarr et tirent des perspectives pour la prochaine échéance continentale.

Libasse Faye, coach Uso : ‘’Tous les secteurs sont à améliorer’’

Selon le coach de l’équipe masculin de l’Union sportive de Ouakam (Uso) Libasse Faye, la préparation des Lionnes a fait défaut. ‘’Nous avons un coach qui aime les challenges. Mais le temps de préparation était très court, pas assez pour des ambitions très élevées. On avait l’impression que l’équipe n’était pas au top de leur condition physique. Même les cadres du groupe n’ont pas eu le temps jeu qu’il fallait à cause de ça’’, remarque-t-il.

Pour coach Libasse, l’équipe doit se renouveler dans tous les secteurs. ‘’Une équipe ne peut pas être renouvelée du tic au tac, d’autant plus que ce qui est valable pour les garçons ne l’est pas pour les filles, analyse-t-il. Chez les garçons, il y a un potentiel énorme. Mais il faut reconnaître que cette équipe doit être améliorée dans les secteurs’’.

Malick Bachir Diop, coach Ugb : ‘’L’âge, la mène, le jeu intérieur…’’

Pour Malick Bachir Diop, entraîneur de l’Université Gaston Berger (Ugb), l’âge avancé des filles a influé sur la performance de l’équipe. ‘’On a misé trop sur les anciennes, alors qu’on sait qu’un championnat d’Afrique de basket, à partir des quarts de finale, les matches s’enchainent. Il fallait donc avoir le maximum de jeunes possible dans l’équipe’’, dit-il.

‘’On a de l’adresse à l’extérieur, mais on n’a pas de jeu intérieur très fort, note-il. Tous les paniers étaient pratiquement marqués par les joueuses extérieures. A part ça, il n’y a pas eu un jeu intérieur qui nous valait 15 points par match. Il nous fallait aussi des meneuses et des arrières très fortes. Dans le championnat local, il y a de très bonnes jeunes meneuses et arrières.’’
seneweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici