Echecs aux examens scolaires: La Cosydep recommande la suppression de l’entrée en 6e et le Cfee

Face aux échecs des examens scolaires, la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (Cosydep) a recommandé la suppression de l’entrée en 6e et le Certificat de fin d’étude élémentaire (Cfee), lors d’un panel sur les résultats des examens de 2019.

Selon le directeur de la Cosydep, Cheikh Mbow, les résultats sont médiocres. En 2019, le taux de réussite au baccalauréat est évalué à 37,65%. Ainsi, l’analyse de l’évolution des taux de réussite au Bac de 2001 à 2019, laisse entrevoir, selon le rapport de la Cosydep que le taux le plus élevé atteint dans cette période (48,82%), est réalisé en 2006.

« Nous considérons que nos élèves ne sont pas nuls, ils sont intelligents. Il faut simplement un système d’orientation permettant de détecter le talent qui dort en chacun de nos enfants », suggère les acteurs de l’éducation, dans le rapport.

L’étude a également pointé du doigt le concours de l’entrée en 6e et le Certificat de fin d’étude élémentaire (Cfee). De l’avis de M. Mbow, ces étapes dans le cursus des élèves devraient être supprimées.

« A l’ère des ODD (objectif de développement durable), nous sommes dans une disposition d’avoir au moins 10 années d’obligation scolaire. C’est-à-dire 6 ans de l’élémentaire et 4 ans dans le moyen. Donc la logique voudrait qu’on supprime le concours de l’entrée en 6e et réviser l’examen du Cfee, car il a un coût », a-t-il proposé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici