Tamba : Des Peaux de léopard, des ivoires et une arme saisies





La lutte contre la criminalité faunique s’intensifie dans la région de Tambacounda. L’opération conjointe des agents des parcs nationaux de Tambacounda et de la police, avec l’appui de Eagle-Senegal le 26 janvier, avait permis d’interpeller deux présumés trafiquants de faune avec une arme de guerre de type AK47 et ses munitions, une peau de léopard fraîchement abattu et 14 ivoires d’hippopotame.

A la suite de cette opération qui s’est révélée fructueuse, les forces de défense ont remis cela encore le 28 janvier. Cette fois-ci, c’est un ancien agent de Sécurité de Proximité (ASP) qui tombe.

Il a été pris en flagrant délit de détention, de circulation de commercialisation et d’importation illégale d’une peau de léopard, une espèce intégralement protégée au Sénégal. Tous ces présumés trafiquants de faune ont été déférés au parquet du Tribunal de Grande Instance de Tambacounda qui a scellé leur sort.

Le trafic de faune sauvage, en plus d’être une calamité pour la préservation de certaines espèces de faune dans leur milieu naturel, est un vecteur majeur de transmission de zoonose entre l’animal et l’homme (Covid-19, grippe aviaire) et connaît des connexions dangereuses reconnues, comme le trafic d’armes, de drogue, les groupes terroristes.

Assane SEYE-Senegal7





LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici